Navigation rapide

Accueil > Les académies > Région Centre-Val de Loire > Orléans-Tours > Compte-rendu du bureau académique Orléans-Tours le 14 novembre (...)

Compte-rendu du bureau académique Orléans-Tours le 14 novembre 2018

vendredi 16 novembre 2018

Le bureau académique s’est réuni au lycée Ronsard de Vendôme, le 14 novembre 2018
Présents : Cécile Rouffeteau, Gilbert Rougny, Michel Dubois et Corinne Lorenzoni. Absents excusés : Mathilde Jean-Alphonse, Stéphane Dutertre, Miguel Castro, Sebastien Trecul, Veronique Saraf.

Calendrier

  • Réunion des départements 28-45 le 30 novembre au lycée Jehan de Beauce,
  • Réunion des départements 37-41 le 14 décembre à 14 heures.
  • Rappel : assemblée générale ordinaire Approlys Centr’Achats le 3 décembre à partir de 14 h 30.

Corinne Lorenzoni remercie Gilbert Rougny de nous accueillir dans son établissement.
La séance démarre à 9 h 30 comme convenu. Les points qui suivent sont abordés :

Logiciel Adoria

De nombreux établissements connaissent des difficultés dans l’appréhension et l’utilisation du logiciel imposé par la région Centre-Val-de-Loire. Nous faisons le constat qu’un accompagnement personnalisé est nécessaire, et qu’il y a autant de cas de figure et de difficultés que d’établissements concernés.

Nous insistons sur le fait que cet outil est unique et que sur le fond nous ne nous opposons pas à la démarche, mais il est nécessaire que la région se donne les moyens d’accompagner le déploiement.

Carte comptable

Nous avons du mal à comprendre les critères qui ont, jusqu’à ce jour, présidé aux découpages de la carte. De nombreux exemples sont cités d’établissements rattachés situés à proximité d’une autre agence que celle de leur ressort, et d’établissements subissant un éloignement géographique conséquent.

Notre association est conviée à participer à un groupe de travail sur le sujet. La ligne retenue est celle de proposer qu’un état des lieux des départs en retraite attendus sur cinq ans soit établi. Ce recensement permettrait d’avoir une vision d’ensemble et à moyen terme.

Sécurité et formation des personnels aux gestes qui sauvent

Nous regrettons que rien ne soit mis à la disposition des EPLE. Les infirmières n’ont pas toujours le temps et la qualification nécessaire pour assurer la formation au PSC1. Le coût d’une telle formation par la croix rouge est de 60 €uros par personne. Qui paye ?

Subvention de mise à disposition d’équipements sportifs

Le conseil régional intègre désormais la subvention destinée à couvrir ces frais à la notification de DGF. Il y aura un décalage entre la facturation et l’encaisse de la subvention, mais surtout nécessité d’être vigilant sur la validation de la commande. En effet deux risques apparaissent ayant des conséquences financières potentiellement importantes :

  • une négociation entre les professeurs d’EPS et les collectivités territoriales des heures d’utilisation et du type d’installations, en l’absence du chef d’établissement et de son gestionnaire, qui apprendraient a posteriori les incidences budgétaires
  • des augmentations de coût horaire d’installations décidées par les collectivités et subies par les établissements.

Fonctionnement d’Approlys Centr’Achats

Nous rappelons que six établissements n’ont pas été informés du lancement des procédures de marchés énergétiques. Ils se sont retrouvés dans l’obligation de lancer eux-mêmes un marché, avec pour conséquence une hausse de 20 % du tarif.

Convention de groupement comptable

Rien de nouveau côté institution. Au-delà de la rédaction d’une convention type valable dans toute l’académie, nous touchons au dialogue dans le groupement et à la gouvernance en lien avec les chefs d’établissements.

Rappel : la proposition par Espace 20 (Amiens) de convention de groupement comptable

Retour du séminaire organisé par le rectorat

Nous saluons cette initiative, mais regrettons que le thème du recouvrement ait été traité si rapidement.

Sorties d’inventaire

La procédure imposée par la région est lourde, redondante. Nous souhaitons revoir ce sujet avec les services de la région Centre-Val-de-Loire. Le travail comptable doit d’abord s’appuyer sur la réglementation en vigueur, dans notre cas la section 2.5.6.3 de l’instruction codificatrice M9.6.

Prochaine réunion du bureau en mars-avril, sur Orléans ou son agglomération.

La séance est levée à 12 h 30 et nous nous retrouvons pour des agapes partagées au cours desquelles les échanges se poursuivent.

La déléguée académique, C. Lorenzoni