Accueil > Les académies > Région Normandie > Caen > Focus : le lycée de Saint-Pierre-et-Miquelon

Focus : le lycée de Saint-Pierre-et-Miquelon Focus : le lycée de Saint-Pierre-et-Miquelon

maj du 27/12/2014

mercredi 24 décembre 2014, par Olivier Smolar

Pour ce 24 décembre, un petit focus sur le lycée Letournel, sur la lointaine île de Saint-Pierre dont notre collègue Hélène Coquil est l’agent comptable. Saint-Pierre et Miquelon est une collectivité d’outre-mer sous forme d’archipel, à proximité du Canada, dans l’Atlantique nord.

http://ent.lycee-letournel.fr/spip/spip.php?article80&ticket=

http://www.ac-spm.fr/

http://www.tourisme-saint-pierre-et-miquelon.com/

L’établissement n’est pas un EPLE, mais un lycée d’État qui doit appliquer la M9-1, sur un logiciel calibré pour la M9-6, en l’occurrence notre vieil ami GFC.

JPEG - 78.5 ko

La TVA n’existe pas ici, mais chaque marchandise arrivant de l’extérieur fait l’objet de taxes douanières diverses et variées qui font l’objet de factures. Hélène n’est pas agent comptable depuis longtemps. Un récent audit lui a permis d’éclaircir certaines choses.

JPEG - 96.7 ko

Elle utilise notre ami le Gavard comme on l’a tous fait à nos débuts (notre livre de chevet) et comme on le fait souvent lorsqu’une interrogation nous titille…

JPEG - 122.7 ko

Hélène n’a pas de demi-pension. Elle a avec elle, une secrétaire administrative. Son établissement a des contraintes spécifiques et des règles particulières.

JPEG - 60.3 ko

Les missions sont celles d’un EPLE, et le lycée fonctionne à peu près pareil, sauf en ce qui concerne l’autorité de contrôle : il n’y en a qu’une, le service académique. Lequel est celui de Caen, d’où cet article par la délégation basse-normande d’Espac’EPLE.

La collectivité locale finance sur projets certains domaines comme l’apprentissage, une partie des périodes de formation professionnelle et une partie de l’équipement du lycée professionnel. A noter qu’en matière pédagogique, le conseil régional de Basse-Normandie se tourne vers un tel mode de fonctionnement. Le collège et le lycée sont entièrement financés par la dotation de l’État, Hélène a deux gros BOP, le 141 et le 230.

Autre particularité, la dotation n’est attribuée qu’en février-mars, elle n’a donc fait qu’un budget identique à celui de 2014, et va sans doute fonctionner en budget provisoire.

Un grand merci à Hélène COQUIL pour son témoignage et à notre Webmestre pour ses précisions.

Bonnes fêtes à tous !

Pour le bureau, Olivier